Lifestyle

[vidéo] DIY : réalisez une bougie naturelle parfumée !

Bien le bonjour, qui dit lundi de reprise, dit motivation au maximum ou , a contrario en berne, selon l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez. Quoi qu’il en soit, j’espère que vous êtes du bon côté de la force, prêts à faire des étincelles ! A titre personnel, j’attendais avec impatience de me blottir dans mon plaid à boire des chocolats chauds tout en regardant pendant d’innombrables heures des K-drama ( par pitié n’évoquez pas les films de Noël en ma présence ! ) ou à jouer aux jeux vidéos. Je prendrais même un malin plaisir à annuler ma participation à des événements pour vivre recluse dans ma tanière. Que voulez-vous, j’affectionne les plaisirs simples. Mais en parcourant ces lignes, vous vous êtes certainement rendu compte qu’un élément essentiel manquait à cette liste presque parfaite : les bougies !

C’est l’accessoire déco incontournables de la saison. C’est simple, j’en dispose un peu partout chez moi, on se croirait limite dans un film d’épouvante. Au-delà de créer une ambiance propice à la détente, les bougies, elles adoucissent également notre environnement.

Vous aussi, vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et vous lancer dans une carrière prometteuse de créatrice de bougies ou de “candlelista” (néologisme pensé par mes soins) ? Vous êtes au bon endroit !

#1 : Préparez votre matériel

Vous aurez besoin, j’ai privilégié des éléments 100 % naturels et/ou de recycler ce que vous avez déjà dans vos placards notamment des bougies usagées ou des pots à réutiliser (pots de confiture, verres etc.).

Votre checklist :

  • cire de soja ou de cire d’abeille ou de bougies usagées (quantité nécessaire en fonction du contenant précisé dans la vidéo)
  • une dizaine de gouttes d’huile essentielle de votre choix, Ici de l’huile essentielle de rose. Par excès de vigilance je vous conseille d’en sélectionner une dont le point de fusion est supérieur à 65° pour éviter la propagation des flammes. Je l’évoque dans la FAQ ci-dessous
  • une mèche en coton ou une mèche en bois avec le socle métallique adapté
  • un pistolet à colle ou un tube de colle
  • une pince à épiler
  • une baguette ou une pince à linge
  • des fleurs séchées
  • un contenant en verre ( ici un verre chiné dans une brocante)

Avant de commencer, veillez à bien nettoyer les ustensiles avant la préparation du DIY. Si vous réutilisez des bougies, prêtez attention à retirer les mèches et les éléments métalliques déjà présents !

#2 : [Vidéo] C’est à vous, suivez le guide !

#3: La FAQ : allumez le feu de façon éclairée et sans risque

Quel type de cire utiliser ?

Les bougies ont souvent mauvaise presse de par leur composition souvent douteuse. Dans le but de privilégier une création naturelle et par conséquent, ne pas vous exposer à des substances toxiques, utilisez de la cire de soja ou de la cire d’abeille. Il en est de même pour la mèche, choisissez une mèche en coton et/ ou une mèche en bois pour limiter la propagation d’éléments cancérogènes.

Personnellement, je préfère utiliser la cire de soja pour ces raisons :

  • 100 % naturelle : la culture du soja ne requiert pas l’usage d’OGM ou de pesticides
  • adhère parfaitement aux contenants en verre et permet d’obtenir une texture lisse
  • idéale pour concevoir des bougies parfumées
  • produit abordable
  • combustion basse et lumière plus douce que d’autres types de cire

Si vous souhaitez pousser votre engagement écologique au maximum, favorisez l’usage de la cire de colza, bien plus respectueuse de l’environnement, cette dernière est cultivée sur des champs en jachère, plusieurs fois par an pour éviter le développement de maladies dans les cultures.

Quelle huile essentielle sélectionner ?

Il s’agit d’une question que je me suis posée de nombreuses fois avant de me lancer dans l’aventure. Il existe une croyance populaire selon laquelle, l’usage d’huile essentielle dans une bougie va contribuer à la propagation des flammes si elle n’est pas maîtrisée. Hé bien, ce la n’est pas tout à fait exacte : la concentration en huile essentielle étant minime par rapport à la quantité de cire contenue, il n’existe pas, à priori, de risque d’inflammation de votre création. Pour éviter au maximum le risque et pour garantir votre sérénité, je vous conseille de choisir une huile essentielle dont le point de fusion se situe à plus de 65°C. Vous trouverez cette information sur la fiche produit de l’huile essentielle de votre choix.

Quel contenant choisir ?

Cela est une considération propre à chacun mais selon moi, le verre est un matériau idéal. Ce dernier possède une forte résistance à la chaleur et n’en demeure pas moins esthétique. N’hésitez pas à recycler les pots et les tasses qui s’amoncellent chez vous pour leur donner une seconde vie !

N’hésitez pas à partager en commentaires vos retours et m’indiquer si vous vous êtes laissés tenter par la création de la bougie !

A bientôt

On reste en contact ! Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *