Lifestyle

Home office : se motiver au quotidien

Hello ! Alors, comment s’est déroulée votre rentrée ? Êtes-vous définitivement de retour au bureau ou partagez-vous votre temps entre votre lieu de travail et la maison ? Pour ma part, je fais partie de la team home office.

J’ai entamé le home office il y a 7 mois, 7 mois depuis lesquels mes horizons se sont réduits aux 4 murs de mon appartement. Depuis, j’en connais chaque recoin. J’ai d’ailleurs constaté quelques éléments qui pouvaient être améliorés et entrepris de réaménager mon espace de vie.

Au départ, j’ai bien mis une quinzaine de jours à trouver mon rythme, je dépassais allègrement mon ratio d’heures (autofixé) quotidiennement. La coupure n’était pas si évidente, d’autant plus, que mon bureau et mon PC se trouve dans ma chambre. C’est tellement facile de jeter un coup d’oeil en passant et de se dire qu’une réponse à un mail (puis deux, puis trois) est sans conséquence.

Si on ajoute à cela la rareté des interactions sociales (hors travail) et les échanges se limitant à des écrans interposés, l’acclimatation ne s’est pas déroulée sans mal. Finies les pauses à la machine à café avec les collègues, terminées les pause-dej prises à la hâte entre deux réunions ( le moment idéal pour se perdre sur « les internets » ), envolés les afterworks et j’en passe.

Depuis la semaine dernière, j’ai l’occasion de me rendre au bureau mais de façon très ponctuelle. Ce nouveau rythme n’est pas pour me déplaire : la solitude et la baisse de motivation me tendaient les bras. J’ai fait face à quelques moments de craquages émotionnels où la dramaqueen qui sommeillait en moi s’est manifestée en passant en boucle la playlist Divas , disponible sur Spotify.

Après quelques vocalises et m’étant autopersuadée que j’étais moi aussi une diva en devenir, je me suis dit qu’il était temps d’opérer un changement radical et d’organiser mes journées. Après tout cela constitue une expérience, il est nécessaire d’en tirer les avantages.

Je vous imagine derrière vos écrans à vous poser cette question cruciale : Comment a-t-elle pu remédier à cette situation inextricable ? (toujours plus de drama je devrais songer à devenir scénariste pour des telenovelas ou de la scripted reality)

Si vous êtes dans la même situation , à un rythme plus ou moins intense, je vous livre quelques astuces pour vous aider à trouver la motivation de travailler depuis chez vous.

#1 Aménagez un espace de travail

Favorisez la concentration

source : Côté maison

Si vous exercez une fonction dites « support », vous allez certainement être amené(e) à exercer le télétravail. Mais voilà, certains espaces de vie exigus ne se prêtent pas à sa pratique.

Plus simplement, pourquoi ne pas disposer d’un endroit dédié à votre activité professionnelle ? Travailler sur sa table de salle à manger ok, mais comme je l’évoquais précédemment, la coupure est difficile à opérer, le fait de travailler dans un espace consacré au travail favorisera votre productivité le plus important c’est que vous puissiez vous y sentir bien. Pour débuter une table/bureau et une chaise suffiront, vous pourrez l’aménager par la suite au grès de vos envies.

Vous ne pouvez pas pousser les murs mais des solutions peu onéreuses existent : pourquoi ne pas poser une cloison amovible ou un meuble pour délimiter l’espace, ils ne vous couperont pas du bruit mais vous identifierez plus facilement un lieu vous permettant de favoriser votre productivité.

Ménagez vos cervicales et votre dos

Ce que ma courte expérience en home office m’a appris c’est qu’il est nécessaire d’investir dans une bonne chaise de bureau. De cette façon, vous vivrez plus agréablement le fait d’être cantonné(e) à un écran. Soucieuse de la cohérence de ma décoration, je voulais acheter une chaise vintage qui se mariait à merveille avec mon bureau chiné chez Emmaüs. J’ai finalement remisé l’aspect esthétique au placard pour une chaise de bureau ergonomique. Confidence pour confidence, je ne regrette absolument pas ce choix.

Pour le confort de vos pupilles et de vos cervicales pensez à investir dans un moniteur et un clavier ( se sont mes prochains achats à prévoir pour travailler dans des conditions optimales ).

#2 Créez-vous une routine

Mettez-vous sur votre 31

Rester en pyjama toute la journée, en n’étant pas de première fraicheur, est-ce vraiment la bonne option pour envisager une journée productive ? Alors oui c’est un jugement mais un jugement bienveillant. Vous préparez « comme pour aller au travail » peut vous aider à vous mettre en condition.

Il n’est pas question de sortir votre habit de lumière et réflexion faite rien ne vous en empêche. Le fait de procéder à votre toilette du matin : vous laver, pourquoi pas vous maquiller, endosser une tenue quelle soit casual ou habillée peut-être un élément de motivation pour affronter une nouvelle journée bien chargée.

Être d’attaque avant de parcourir vos mails

Prendre un petit-déjeuner ou un thé avant de parcourir vos mails, faire un peu de shopping en ligne, prendre connaissance de l’actualité, lire un livre, écouter un podcast, méditer etc. sont autant d’actions qu’il n’est pas forcément possible d’effectuer lorsque l’on entretient un rythme « normal » de travail. (le traditionnel métro, boulot, dodo)

En home office, les temps de transport étant inexistant, vous avez la possibilité de faire tout ce que vous avez remisé au placard. C’est l’occasion de miser sur votre développement personnel.

#3 Gardez le contact

Socialisez avec vos collègues

Ce que j’avais minimisé au départ c’est l’importance du contact humain. Je suis sociable mais très indépendante, rester seule ne me pose aucun problème et j’ai parfois du mal à aller vers les autres. Le télétravail a eu ce bénéfice : paradoxalement, je me suis rapprochée d’une partie de mes collègues à distance.

Organisez des calls informels

En télétravail, les contacts sont nombreux mais ils se limitent souvent, que dis-je à 90%, autour du travail. Pour casser cet engrenage, programmez des plages horaires pour des cafés virtuels ou passer un appel à un collègue que vous appréciez. Cinq minutes de conversation suffisent et vous feront le plus grand bien ! Après tout, vos collègues vivent la même situation que vous. Vous découvrirez peut-être qu’Hervé est passionné par le jardinage, Claire une fan inconditionnelle de Heavy metal etc. Lancez-vous, vous y avez tout à y gagner !

#4 Décompressez…

Un rythme de travail intense

Passer sa journée assis devant un écran, vous en avez l’habitude. Malgré tout au bureau, vous pouvez avoir des interactions informelles avec vos collègues, prendre un café, demander en passant s’il y a du nouveau sur un dossier en particulier.

Lorsque vous travaillez chez vous, tout ça a disparu. Vous et votre écran, vous ne faites plus qu’un. Ce qui était simple auparavant ne l’est plus : comment justifier auprès de Pierre que vous le solliciter pour une information via Teams, alors que son statut est occupé ? A mon sens, tout est plus compliqué, on n’ose pas, on ne sait pas si c’est le bon moment d’intervenir. En définitive, tous ces questionnements sont épuisants.

L’occasion d’élargir vos horizons

Pour ne pas sombrer dans la déprime, pourquoi ne pas planifier des plages horaires consacrées qui vous sont consacrées et à ce que vous n’avez jamais le temps de faire en temps normal ? Vous former à distance en développant vos compétences en anglais, participer à des cours d’oenologie (et par la même occasion rencontrer du monde), cuisiner, bricoler etc. tout est possible, ne vous fixez pas de limite.

#5 … Et décrochez !

Cloisonnez le travail et votre vie personnelle

Si vous ne répondez pas à un mail dans les 5 minutes, personne ne vous en voudra ! La terre ne s’arrêtera pas non plus de tourner. Pensez à vous préserver, on le minimise souvent mais le télétravail est très éprouvant physiquement et mentalement. Cela demande une détermination sans faille, cloisonner sa vie privée et son activité professionnelle est déjà assez complexe, ne vous rajoutez pas de pression inutile.

La déconnexion est un droit et est nécessaire. Fixez-vous une heure de fin de journée et respectez-là. A partir d’un moment, la concentration et la productivité sont altérées, il est important de ne pas sombrer dans la phase obscure du présenteisme. Si vous avez terminé votre journée, tant mieux, si ce n’est pas le cas vous poursuivrez le lendemain les tâches à finaliser.

Prenez soin de vous

Coupez votre PC, rangez-le dans un tiroir ( cela fonctionne pour moi ), éteignez votre portable et profitez de vos proches et de ce temps mis à contribution pour prendre soin de vous.

Faire une sieste de 15 minutes ( personnellement j’y ai pris goût c’est un booster incroyable ), écouter de la musique, faire des soins du visage, faire du pilates, dessiner, coudre, aller chez le coiffeur, le nombre d’activités est pléthorique. Je suis certaine que vous trouverez le moyen de vous accorder du temps !

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à appréhender différemment le home office. Certes il existe de bons et de mauvais côtés, mais gardez en tête que vous êtes aux commandes, ne vous laissez pas envahir ! Soyez à l’écoute de vos envies, dosez savamment votre temps entre le travail et votre vie personnelle.

A très vite,

Take care !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *