Fashion

DIY Couture – Sur votre 31 pour la nouvelle année : brillez avec la robe Swann d’Artesane

Nous y sommes, 2020 est sur le point de se terminer. 2020, que te dire à part que tu es et resteras absolument unique ! Quelle année tu nous as fait vivre ! Pour ma part ces douze mois furent un véritable ascenseur émotionnel. Au départ, tu étais pleine de promesses : l’année de mes 30 printemps, nous avions réussi à programmer des voyages avec les copines et comme d’habitude j’avais une multitude de projets en tête. Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu ( mais mon petit doigt me dit que cela a été le cas pour vous aussi ) et tu as mis sur pause, et parfois, jeté aux oubliettes toutes ces bonnes intentions .

En dépit de tout ça, je dirai que tu n’étais pas ma pire année, ta grande soeur 2019, a été une « annus horribilis » pour moi, les trois-quart du temps j’étais littéralement à ramasser à la petite cuillère.

Au moins, tu auras eu le bénéfice de m’ouvrir les yeux, au sujet de décisions difficiles à prendre ou à envisager à l’avenir.

C’est le moment de vous faire découvrir ma nouvelle cousette : l’élégante robe Swann, réalisée dans un crêpe irisé les coupons de Saint-Pierre. C’est parti !

L’inspiration : du coté des filles SAAJ

Je suis une amoureuse inconditionnelle de la marque SAAJ. On y trouve des modèles aux coupes épurées et aux détails raffinés pour les femmes désireuses d’associer l’élégance et la simplicité. Après avoir longtemps résisté à l’appel des filles SAAJ, je vais (enfin) passer commande. Bien entendu, je partagerai avec vous mes coups de coeur ici-même.

La magie a opéré lors d’un de mes nombreux passages sur la page Instagram de la marque, pour le modèle Angèle : une sublime robe portefeuille dorée. Deux choix s’offraient à moi : option 1 – la commander (trop facile ! 😉 ou option 2 – la réaliser moi-même. A ce stade de l’article, vous avez certainement deviné l’option choisie.

Si vous suivez « l’actualité couture » sur les réseaux, vous n’êtes pas passés à coté de ce magnifique crêpe irisé or vendu sur le site des Coupons de Saint-Pierre et des belles réalisations des sewitas. C’était pile le tissu qu’il me fallait pour confectionner la pièce de mes rêves ! A présent, il ne me restait plus qu’à trouver le patron adéquat.

Une robe portefeuille pour les fêtes

Un patron accessible

Pour réaliser le « Graal« , j’ai hésité entre le patron de la robe Charlotte, du collectif Fibremood et la robe Swann de chez Artesane. Finalement, c’est la seconde qui a remporté le match. La robe est facile à réaliser : le patron comporte peu de pièces et les indications fournies par Artesane sont très claires.

En prime, vous pouvez suivre le tutoriel vidéo et les cours techniques gratuits, je pense notamment à la réalisation des fronces qui peut se révéler être un exercice ardu. Avec tout ce contenu additionnel, vous avez peu de chance de vous tromper.

Armez-vous de patience !

L’exécution est simple mais ce qui m’a pris un temps fou : c’est la réalisation des fronces ! Obtenir de belles fronces c’est une chose, les équilibrer sur le modèle en est une autre. Dégainez votre mètre couture et prenez le temps d’équilibrer les fronces, cette étape fastidieuse est nécessaire : se sont ces éléments qui apportent une touche d’originalité à la robe.

De légères modifications

Les modifications opérées sur le patron sont minimes : j’ai pris le parti de rallonger les manches et d’y ajouter une patte de boutonnage pour apporter un côté couture et de belles finitions à la robe. Se sont des modifications très simples à réaliser : il suffit de prendre vos mensurations et de les reporter sur le patron.

Lors de la coupe du tissu je n’avais pas réalisé que la ceinture était si fine à la taille. J’ai pris l’initiative d’en ajouter une. Mesdames, si vous souhaitez marquer votre taille et mettre en valeur vos courbes, marquez votre taille !

Avec le recul, le tissu choisi étant très fluide je me dis que j’aurais dû renforcer certaines coutures avec du thermocollant et éviter l’effet froncé au niveau des coutures latérales.

De plus, me situant constamment entre deux tailles, la taille 38 ou 40, j’ai pris le risque de la réaliser en 38, la robe taille correctement mais je suis un peu serrée au niveau de la poitrine. Je reverrai ma copie, si je couds un deuxième exemplaire de la robe Swann.

Il est temps de briller !

La robe se suffisant à elle-même, j’ai choisi une paire d’escarpins simple et de mettre en scène mon dernier ouvrage dans un décor festif pour accueillir la nouvelle année.

Alors quel est votre verdict ?

Je vous souhaite de passer un bon réveillon du Nouvel an, qui je l’espère, que vous soyez seul ou en comité restreint, sera plein de paillettes et d’ondes positives pour débuter cette nouvelle année.

A très bientôt,

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *