Voyages

Visitez “la Sérénissime” Venise en hiver

Hello, comment s’est passée votre semaine ? Pour ma part, je n’arrive pas à croire que nous sommes déjà en octobre ! Le temps file à une vitesse. Au cours de ma semaine, je me suis dit qu’un weekend pour me mettre au vert me ferait le plus grand bien. Je n’ai pas encore statué sur la destination mais en attendant, je me suis replongée dans mes souvenirs de voyage à Venise. Mon attachement à l’Italie est particulier : mes grands-parents maternels étaient siciliens, j’ai beaucoup appris auprès d’eux en ce qui concerne la culture sicilienne et italienne (la différence peut prêter à sourire mais je vous confirme que la distinction est plus évidente qu’il n’y paraît) et j’ai également eu la chance d’étudier à Milan lors de mon cursus universitaire.

En décembre dernier, j’ai eu l’opportunité de partir en weekend, juste avant les fêtes de fin d’année, pour poser mes bagages à Venise, “La Serenissima” pour les intimes. La dernière fois que j’y suis retournée, c’était lors de mon Erasmus à Milan.

L’hiver est également une saison privilégiée pour avoir la chance de découvrir Venise sans la foule envahissante de la haute saison touristique. La ville reste tout à fait praticable et agréable à découvrir, contrairement aux moments du Carnaval qui a lieu quelques semaines plus tard.

Sans plus attendre, je partage avec vous les spots à visiter et les bonnes adresses pour vous restaurer (vous connaissez mon amour pour les bonnes tables)

La Piazza San Marco et la Basilique Saint-Marc

Admirez les merveilles architecturales de la place Saint-Marc

Vous connaissez l’adage : “Tous les chemins mènent à la place Saint-Marc“. Bon d’accord, j’ai pris des libertés avec l’expression consacrée mais il existe un semblant de vérité : toutes les ruelles et les rues de la Sérénissime convergent vers la célèbre place, l’une des plus belles du monde. Lors de notre passage à Venise, la place était quasiment vide. Un véritable bonheur ! Arrêtez vous un instant sur cette majestueuse place et levez les yeux pour admirer la beauté des monuments qui l’entourent. Contemplez la superbe basilique Saint-Marc, observez le Campanile et accédez au sommet pour avoir une vue imprenable sur la cité des Doges, admirez la tour de l’horloge, attablez vous pour boire un café, et un ristretto (et pourquoi pas au café Florent, j’en parle un peu plus bas dans les bonnes adresses).

Depuis l’année dernière, la municipalité de Venise a entrepris d’installer des illuminations de Noël et un magnifique sapin sur la place : le décor était digne d’une carte postale !


La Basilique Saint-Marc : l’un des centres névralgiques de la ville

Processed with VSCO with preset

La basilique Saint-Marc est l’édifice religieux majeur de Venise : on le retrouve au cœur de la vie historique de la vie publique et religieuse de la ville. Situé sur la place Saint-Marc, cet édifice était à l’origine un prolongement du Palais des Doges. L’avantage de visiter Venise en décembre, c’est l’affluence minime de touristes. Pour avoir déjà visité la ville lors du carnaval, nous avons attendu moins de 10 minutes pour accéder au monument, vs. 1h30 à la haute saison. Une aubaine !

À l’intérieur sont conservées les reliques de Saint-Marc, le Saint patron de la ville. En entrant dans ce lieu, vous serez frappé par les sculptures et les décors majestueux parsemés d’or de cet édifice.

Prenez la peine de monter jusqu’à la grande galerie de la cathédrale. Elle offre un joli point de vue sur les chevaux en bronze de la basilique. On y accède par un escalier assez raide situé dans l’atrium. Ces chevaux ont été moulés en Grèce au 4ème siècle avant Jésus Christ, avant d’orner l’arc de triomphe de l’empereur Trajan, à Rome. Ils furent ensuite envoyés à Constantinople, avant de rejoindre Venise en 1204 pour être intégrés à la galerie de la basilique Saint-Marc. Ils y sont encore aujourd’hui !

Infos pratiques : du lundi au samedi, de 9h45 à 17 h, et le dimanche après la messe, de 14 h à 17 h. Son accès est gratuit. L’entrée du musée annexe coûte 5 € par personne. Pour visiter les sanctuaires de l’église, comptez 2 € par personne pour la Pala d’oro et 3 € pour le Tesoro. Des tarifs réduits existent pour les enfants et les adolescents. Les tickets sont disponibles uniquement sur place.

Le palais des Doges : l’édifice des superlatifs

C’est mon coup de cœur ! Il s’agissait de ma deuxième visite dans ce lieu magnifique et tout comme la première fois j’ai ressenti le même émerveillement. Que l’on aime peu l’architecture ou l’histoire, il est impossible de rester de marbre face à tant de beauté ( J’en conviens, cette phrase est légèrement subjective). Lors de la saison hivernale, peu de touristes font le déplacement. Je me suis sentie véritablement privilégiée lorsqu’il m’est arrivée de me retrouver seule dans certains des salons monumentaux de l’édifice.

Le palais des Doges, ou Palazzo Ducale était le haut lieu du pouvoir de la Sérénissime. Véritable Chef-d’œuvre de l’art gothique, le Palais des Doges se présente comme une stratification grandiose d’éléments architecturaux et ornementaux : des anciennes fondations à l’ensemble datant des XIVe et XVe, en passant par les remarquables ajouts de la Renaissance et les signes fastueux du maniérisme.

Le parcours de visite suggéré par le musée ne suit pas de manière linéaire chaque étage du palais, mais trace un itinéraire qui monte et qui descend les traversant à plusieurs reprises. Le parcours commence au rez-de-chaussée, où se trouvent les services au public, avec le Musée de l’Œuvre et, passe à travers la splendide cour, il se poursuit vers les salles supérieures du Palais, ou avec la visite des précieuses pièces de l’Appartement du Doge, au premier étage, et des salles institutionnelles qui s’articulent entre le second étage et celui des Loges, pour se terminer avec la visite de l’Armurerie et des Prisons.

Infos pratiques : horaires d’ouverture 9.00 – 19.00 (Accès autorisé jusqu’à 18.00) – Le Palazzo Ducale est ouvert toute l’année, à l’exception du 25 décembre (Noël) et du 1er janvier (Nouvel An). Ce sont les seuls jours où il n’y a pas de visiteurs. Toute l’année, tous les jours, ce monument unique de Venise est ouvert au public.

Pont du Rialto

C’est l’une des stars de Venise. Sa forme en accent circonflexe du pont du Rialto a fait le tour du monde, on retrouve ce pont sur quasiment toutes les publicités touristiques proposant des séjours à Venise. Le monument tel que vous pouvez le voir aujourd’hui date de 1591 et est long de 48 mètres. C’est un spot idéal et très prisé pour réaliser la photo inoubliable de ce lieu magique.

Si vous désirez passer sous le pont du Rialto, emprunter le vaporetto ligne numéro 1 ou ligne numéro 2, l’arrêt situé juste après le pont vous permettra de faire un gros plan sur l’ouvrage. Vous pouvez aussi profiter d’une promenade en gondole, il y a plusieurs gondola servizio dans ce secteur, ce qui vous permettra d’admirer l’architecture de ce pont et du travail accompli pour sa réalisation il y a plus de quatre cents ans.

Teatro la Fenice, un haut lieu de la culture vénitienne

Ce ne sera pas nécessairement l’édifice en tête de liste à visiter, lors de votre passage à Venise. La Fenice (le Phénix) nom prédestiné pour un théâtre qui a connu deux incendies et qui, comme l’oiseau de la mythologie grecque, est né après un incendie, et renaît de ses cendres à deux reprises.

Lorsque vous arriverez devant l’emplacement de la Fenice (le Phénix), vous serez peut-être comme nous, dubitatifs. Si l’on compare à d’autres grands théâtres comme la Scala encore le Théâtre Garnier la façade ne paie pas de mine. Néanmoins, la visite du théâtre La Fenice vaut vraiment le détour, et ce que vous soyez amateur d’Opéra ou non.

Ce haut lieu de la culture et européenne acquiert une grande renommée et présente des opéras, des pièces de théâtre, des ballets et des concerts de musique classique. Giuseppe Verdi y a notamment créé ses plus grandes œuvres : Hernani suivi de Attila, Rigoletto, La Traviata et Simon Boccanegra.. Il serait dommage de ne pas y faire un détour.

Avec son architecture néo-classique, La Fenice est l’une des plus belles adresses en Europe, un lieu à voir au moins une fois dans sa vie.

Infos pratiques : Lors de votre visite, vous pouvez vous munir d’un audioguide afin de rendre votre visite encore plus passionnante. L’audioguide est disponible en plusieurs langues dont le français, et il est inclus dans le prix de l’entrée (de mémoire environ 10€) pour 45 mn à 1h de visite.

Faites une halte à Murano et Burano

Ces deux îles de l’archipel de la lagune vénitienne sont situées au nord de la ville. Chacune possède un savoir-faire ancestral : Murano est connu pour la production artisanale de verre tandis que Burano l’est pour la production de dentelle au fil. Lors de votre escapade, flânez dans les rues au charme fou des maisons colorées de l’île de Burano et assistez à une démonstration de souffleur de verre lors de votre passage au Musée du verre.

Infos pratiques : Accès aux îles – Transports publics : vaporetto, lignes 41, 42, DM et LN. Excursion en français : pour 30€ par personne, vous pouvez réserver en cliquant sur le lien suivant une excursion à Murano, Burano et Torcello avec un guide francophone.

Où loger dans la Cité des Doges ?

Pour loger à Venise, vous ne rencontrerez aucun problème, l’offre est assez étoffée.

Parties sur un coup de tête, nous avons opté pour un hôtel et avons trouvé notre bonheur au Palazzo Vitturi : une pépite située sur une piazzetta typique et disposant d’une localisation parfaite à 5 mn de la place Saint-Marc. Choisissez la formule petit-déjeuner inclus pour déguster d’excellents cornetto alla crema ( le cousin de notre croissant national).

Les bonnes adresses où se restaurer

S’il existe bien une chose pour laquelle je suis intransigeante en voyage, c’est la nourriture ! Par dessus tout en Italie, pays d’origine de mes grands-parents maternels, je suis allée à bonne école alors pas d’entourloupe ou de concession possible à ce sujet ! Pour trouver de bonnes trattoria traditionnelles, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus. Un bon indicateur qui ne trompe jamais : le nombre de locaux qui déjeunent dans le restaurant.


Da Mamo : une trattoria typique

Au détour d’un dédale de petites ruelles et à proximité de la place Saint-Marc, nous sommes tombées sur un restaurant à la devanture peu attrayante, nommé da Mamo. Et pourtant, nous avons bien fait de ne pas nous fier à notre première impression, la qualité se situe dans l’assiette. De l’entrée au dessert, préparez vous à une valse de saveurs. Les pâtes à l’encre de sèche étaient délicieuses et je ne vous parle pas du dessert à la pistache. Le service y est également très chaleureux !


Osteria Fanal Del Codega

A l’écart de la foule et des curiosités touristiques, vous serez susceptibles de tomber sur cette adresse pleine de charme au bord du canal : l’Osteria del Codega. Les propriétaires y proposent une cuisine de qualité typique et revisitée au goût du jour, je rêve encore du délicieux risotto qui nous a été servi ! Si vous êtes sage, le limoncello vous sera servi en fin de repas.


Le café Florian, le café le plus célèbre de Venise

Véritable institution, ce café installé sous situé sous les arcades des Procuraties Nuove est le symbole du luxe et du raffinement du XVIIIème siècle. Ce café ou « caffé » en italien, a été inauguré par Floriano Francesconi le 29 décembre 1720 sous le nom de Venezia Trionfante mais fut très vite rebaptisé par le nom de son fondateur. Le Café Florian se compose de six salons richement décorés de dorures, de peintures, de miroirs et sculptures datant de l’époque de sa fondation. Vous y attabler, c’est bénéficier d’une pause hors du temps !


Voilà, vous savez tout ! J’espère que cet article vous donnera envie de faire un détour par Venise et de profiter des richesses de cette belle ville. N’hésitez pas à me poser vos questions si vous en avez, je serai ravie d’y répondre.

Je vous souhaite de passer un bon weekend,

A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *